hypHyperrealistes en France 2
FOCUS

L’actualité récente au travers de plusieurs manifestations de prestige a constitué les bases d’une possible relecture de l’hyperréalisme.
On ne peut que constater le retour à la lisibilité de ce mouvement.
Pas encore au Musée et c’est heureux, la plupart des peintres initiateurs de ce mouvement ont continué, enrichi et souvent diversifié leur œuvre, relayés par une puis deux générations de nouveaux artistes parfois regroupés sous l’improbable bannière de néohyperréalisme.
Poursuivant cette entreprise de réhabilitation, la galerie Catherine et André Hug propose la deuxième édition de Hyperréalistes en France, sous titrée Focus, au travers des œuvres de 3 artistes français : Jacques Bodin, Ronald Bowen, et François Bricq.
Focus : une des caractéristiques majeures de l’hyperréalisme est la représentation fréquente en gros plan et très détaillée d’une partie d’un ensemble (Sharp focus).
L’agrandissement démesuré d’un sujet est une forme d’abstraction : en séparant celui-ci de la réalité ordinaire il lui confère une nouvelle identité.
Les peintures souvent de très grand format, font alors surgir des formes abstraites ou des constructions imaginaires qui révèlent quelque chose de l’ordre caché de l’environnement quotidien.


Jacques BODIN
François BRICQ
Ronald BOWEN
Exposition: Cliquez sur les tableaux
Voir la vidéo
Nous sommes redevables de l’expression Sharp focus à Sydney Janis qui l’a utilisée pour la première fois comme titre d’une exposition d’hyperréalistes dans sa galerie de New York en 1972.

hyperrealism.net© Tous droits réservés 2006